Quels sont les cépages autorisés en Champagne ?

Les producteurs de champagne doivent répondre à un cahier des charges particulièrement détaillé pour pouvoir bénéficier de l’appellation tant recherchée. Il existe à ce titre des règles comme le fait de ne pouvoir opérer les processus de prise de mousse et de remuage qu’à partir de l’année civile suivant les vendanges réalisées. De même, le stockage des bouteilles et le remuage opéré doit nécessairement se faire sur plusieurs mois. Ces processus de double fermentation dans les caves de Champagne sont par ailleurs conditionnés dès le début avec la culture de la vigne puisque seulement sept cépages sont autorisés pour la fabrication du champagne.

Les Cépages les plus couramment utilisés

Les vignerons de cette belle région de Champagne cultivent sept vignes différentes pour pouvoir fournir les différentes maisons. Certains vignerons ne font que cultiver la vigne et n’embouteillent absolument pas. Pour la grande majorité des vignobles, trois cépages, à peu près pour les mêmes volumes, trustent les cultures. Il s’agit du pinot noir, du pinot meunier et du chardonnay. Deux vignes de raisins rouges donc, et une vigne de raisin blanc composent la plupart des assemblages de champagnes.

Si l’on observe la composition des traditionnelles bouteilles de champagne « sans année », ce sont bien ces trois cépages qui sont le plus souvent proposés. Le chardonnay permet de faciliter la garde de la plupart des bouteilles, notamment son vieillissement alors même que le raisin ainsi utilisé dispose de notes florales et d’agrumes.

Le pinot noir est le plus courant des trois cépages. C’est à lui que revient la mission d’apporter la puissance au vin. Le pinot meunier, quant à lui, apporte la rondeur nécessaire à l’élaboration de quelques-unes des meilleures bouteilles selon les chefs de cave. Ce dernier cépage est par ailleurs loué pour ses qualités d’adaptation au climat de Champagne.

Les cépages oubliés de Champagne

De très loin moins cultivés dans les vignobles champenois, il existe quatre autres cépages qui peuvent prétendre à l’appellation « Champagne ». Ce sont pour l’essentiel des vignes dites « oubliées » et qui subissent la concurrence très forte des trois cépages principaux précédemment cités.

Parmi ceux-ci, on retrouve notamment le pinot blanc, qui est ici un cépage de raisin blanc particulièrement exploité dans d’autres régions viticoles de France, notamment en Alsace. Le pinot blanc peut rentrer dans la composition et l’assemblage de champagnes particuliers, notamment les blancs de blancs qui n’utilisent pas exclusivement le Chardonnay.

L’arbane ou l’arbanne est une très vieille vigne quasiment disparue dans la région. Elle est ainsi très progressivement remplacée notamment par le Chardonnay qui gagne de nombreuses parts de marché. Nécessitant une belle exposition, l’arbane est un cépage dont les vendanges sont précoces.

Le petit Meslier se retrouve encore parfois dans les meilleurs crus. Ce cépage est issu d’un croisement entre le gouais et le savagnin. Certains millésimes l’utilisent particulièrement sachant qu’un millésime est un vin lié à une année de vendange exclusive. Les producteurs champenois, à l’aide du chef de cave, décident ou non, en fonction des récoltes, de proposer un millésime sur une année donnée.

Enfin, le pinot gris, que l’on appelle aussi parfois fromenteau, a des notes qui rappellent le terroir. Cependant, il disparaît au fil des années des crus du fait de sa difficulté à être cultivé et de sa grande sensibilité au mildiou.

Retrouver les cépages en achetant du Champagne
En général, si vous cherchez un bon champagne en grande distribution, vous trouverez des assemblages de cépages reprenant les trois principaux raisins évoqués. Il faut le plus souvent se rendre chez les cavistes ou sur Internet pour trouver des bouteilles « monocépages » particulières ou encore l’assemblage de quatre à sept cépages. De même, pour des raisons de production quasi-industrialisées, les champagnes sans année (mêmes des plus grandes maisons) sont fortement orientées sur l’assemblage du Chardonnay, du Pinot Noir et du Pinot Meunier.