L’authentique histoire du Beaujolais Nouveau !

Comme chaque année, au mois de novembre, les français et tous les amateurs de vin autour du monde, on un rendez-vous, la célébration de l’arrivée su Beaujolais nouveau. Et beaucoup de personnes s’interrogent sur cette tradition vinicole. Alors pourquoi ne pas se pencher un peu sur l’origine de cette coutume.

Le Beaujolais nouveau, une coutume, une façon de vivre

Cette histoire, assez récente, raconte à sa façon les 50 ans de fortune d’un vin nouveau. Mais, il s’agit aussi de profiter de cette occasion pour faire un petit voyage même virtuel à travers les vignobles en Bourgogne qui donnent naissance au Beaujolais, toute l’année, des champs aux tonneaux et où le troisième jeudi de novembre, ressuscite « le petit Jésus en pantalon de velours » petit appellatif pour faire mention du Beaujolais nouveau, tout autour de notre planète, les amoureux de ce vin,, sont impatients pour pouvoir enfin goûter au nouveau vin, c’est plus une dégustation spirituelle que sensitive.

Cependant, cette tradition remonte bien loin dans le passé, les gallo-romains la connaissaient comme la fête des « boissons de vendanges », puis au moyen-âge elle a continué avec la dénomination de fête du « vin novel » pour devenir au début du vingtième siècle la tradition « vin bourru ».

La petite histoire du Beaujolais nouveau

Son histoire a commencé le 11 mars 1951 avec l’élaboration des règles de vente du Beaujolais Nouveau. Le décret publié au Journal officiel de ce 11 mars 1951 stipule en effet que les producteurs étaient uniquement en droit de prélever de leurs caves les vins de la récolte 1951 éligibles à l’Appellation d’origine contrôlée qu’à partir du 15 décembre 1951.

Les vignerons du Beaujolais se rebellent contre cet édit, ils souhaitent vendre leurs vins à une date antérieure. Si bien qu’en 1951, l’Union viticole du Beaujolais réclamait la liberté de vendre sa production « en primeur » avant le 15 décembre. Cette requête a été acceptée le 13 novembre 1951 avec la publication d’un avis administratif énonçant les stipulations particulières de la vente. Cette requête a été acceptée le 13 novembre 1951 avec la publication d’un avis administratif précisant les conditions de commercialisation de certains vins AOC avant la mise en vente générale du 15 décembre.

Le Beaujolais Nouveau était apparu.

La date de dégustation de nos jours

Ce n’est qu’en 1985 que le Beaujolais Nouveau est proposé pour le troisième jeudi de novembre. Les bistrots ne peuvent servir le Beaujolais nouveau qu’après le mercredi à minuit.